smartworks-coworking-multicountry
< < Articles

Comment assurer un message cohérent sur différents marchés avec AEM ?

30/09/2020

Contexte : Une entreprise souhaite déployer un ensemble de sites pour différents pays et/ou marchés, dans plusieurs langues. Elle souhaite déployer un CMS avec des contenus communs mais personnalisables par les équipes locales, en essayant de minimiser les différences entre le contenu central et local. Nous présenterons ici une solution qui permet de gérer ce scénario avec AEM (Adobe Experience Manager).

Multi-site management

Une fonctionnalité fondamentale pour mettre en place une structure répondant à notre besoin est le module MSM, Multi Site Management. Ce module nous permet d’utiliser, à différents endroits, le même contenu, en évitant des duplications entre les différents sous sites.

Dans un déploiement typique d’AEM, une partie de l’arborescence des contenus est réservée pour les contenus “maîtres” (master). Ce sont des contenus pouvant être utilisés avec peu ou pas d’adaptation dans les différents sites. Ce sont eux qui vont fournir le squelette de nos différents sites. C’est l’utilisation d’un master qui permet d’avoir un discours cohérent sur l’ensemble des sites pays, et qui permettra également par la suite de diffuser les mises à jour sur l’ensemble des sites.

Le module MSM nous permet de distribuer le contenu maître aux différents sites pays, et d’effectuer les multiples modifications locales qui peuvent s’avérer nécessaires.

La force du module MSM est que les pages (dites “live copies”) restent connectées à leur parent (dit “blueprint”) et peuvent recevoir les modifications provenant du master tout en gardant les modifications locales.

Localisation

La localisation, d’après le dictionnaire Larousse, est “l’adaptation d’un produit, d’une activité productrice ou commerciale à une zone géographique, en fonction de différents facteurs naturels, techniques, économiques, culturels et sociaux”.

Dans le contexte qui nous intéresse, la localisation d’un site peut prendre plusieurs formes :

  • Un site pays peut avoir certaines pages spécifiques, qui ne sont pas disponibles dans le master. Ces pages sont uniquement locales et totalement indépendantes. C’est le cas le plus simple.
  • À l’opposé, certaines pages peuvent être supprimées d’un site pays, par rapport au master. C’est le cas par exemple quand un produit est décrit dans le master, car utilisé par plusieurs sites pays, mais celui-ci n’est pas disponible dans le pays qui nous concerne. On peut choisir de ne pas inclure la ou les pages dans le site pays.
  • Enfin, et c’est dans ce cas que le module MSM démontre toute sa puissance, le cas le plus général est quand certaines pages proviennent du master mais nécessitent une adaptation locale.

Pour ce dernier cas, pour chaque page plusieurs cas se présentent :

  • Un ou plusieurs composants de la page doivent être ajoutés : des contenus spécifiques permettent de préciser certaines informations, d’ajouter des textes légaux, d’ajouter des contenus spécifiques au pays.
  • Un ou plusieurs composants de la page doivent être supprimés : certains contenus ne s’appliquent pas dans le pays, par exemple.
  • Un ou plusieurs composants de la page doivent être modifiés par rapport au master. Par exemple le ton employé n’est pas adéquat (vouvoiement, tutoiement, niveau de langage…), les informations sont légèrement différentes, les images d’illustration ne correspondent pas au contexte local (afficher le produit dans un paysage ou une ville du pays, par exemple).

Le module MSM permet de lier ou délier chaque composant à son équivalent dans le blueprint. Lors des prochaines synchronisations de la page locale avec son master, les composants liés seront automatiquement mis à jour, et les autres resteront tels quels, avec leurs modifications locales.

Traduction

Le concept de traduction est simple : il s’agit de faire passer un texte rédigé dans une langue dans une autre langue. AEM peut se connecter avec différents fournisseurs externes de traduction, pour obtenir des traductions de qualité professionnelle.

Choix de la langue du master

Le contenu du master est rédigé dans une langue donnée.

Dans le cas général, il est conseillé de rédiger les contenus master en anglais :

  • Il est plus simple et moins coûteux de faire traduire de l’anglais vers les autres langues (il y a généralement plus de traducteurs parlant anglais !)
  • Il est courant d’avoir des sites pays dans la langue du pays ainsi qu’en anglais. Dans ce cas, on peut économiser sur les frais de traduction.

Ce n’est cependant pas une obligation. Si votre équipe chargée de rédiger les contenus est plus à l’aise sur une langue donnée (par exemple en français), on peut tout à fait créer un master en français. Ce master français pourra alors être traduit en master anglais, pour ensuite être traduit vers les différentes langues.

Localisation et traduction : dans quel ordre ?

Dans le cas général, un site pays sera créé par traduction et localisation. Dans ce cas, différents cas de figure se présentent :

  • Traduction du master puis localisation vers le site pays;
  • Localisation du master puis traduction dans la langue locale du site pays;
  • Une approche combinant les deux stratégies.

Traduction puis localisation

Dans ce scénario, le contenu est traduit depuis le master dans la langue du pays, puis est localisé pour chaque pays utilisant la langue en question.

La traduction peut ainsi être utilisée pour différents pays utilisant la même langue. En revanche, pour des pays utilisant plusieurs langues (par exemple la Suisse, la Belgique ou tout pays ayant une version en anglais en plus de sa langue locale), la localisation devra être faite pour chaque langue.

Cette stratégie est intéressante si les sites ne nécessitent que peu de localisation.

traduction-localization

Localisation puis traduction

Dans ce cas de figure, le contenu est d’abord localisé pour chaque pays, puis traduit une fois localisé.

Cette approche est intéressante si les différents sites pays ont par exemple chacun une version anglaise.

localization-translation

Approche hybride

La dernière approche possible est une combinaison des deux précédentes :

  • Pour les sites ayant une version anglaise, on applique une localisation puis une traduction.
  • Pour les sites ayant uniquement une version dans la langue du pays, différente de l’anglais, on utilise ou on crée un master dans la langue voulue, qu’on localise pour le pays.
  • Pour les sites comportant plusieurs langues, mais pas l’anglais, nous pouvons définir une langue principale et créer ou utiliser un master dans cette langue. Le site est alors localisé puis la version localisée est alors traduite dans les autres langues du pays.

approche-hybride-localization-translation

Pour aller plus loin…

Malheureusement, par souci de simplification, nous avons dû faire quelques raccourcis. Ainsi, il pourrait être judicieux de tenir compte des variations locales de langue dans les master :

  • L’anglais du Royaume-Uni est différent de l’anglais dit “international”, généralement plus proche de l’anglais des États-Unis. On pourra ainsi créer un master “EN-UK”, étant une “traduction” du master “EN”.
  • L’espagnol utilisé en Amérique latine est différent de l’espagnol parlé et écrit en Espagne. De la même façon, on pourra créer un master “ES-MX” comme étant une traduction du master “ES”.
  • Enfin, toujours pour rester sur notre exemple, on pourra créer un master “DE-CH” pour l’allemand utilisé en Suisse, qui est différent de l’allemand utilisé en Allemagne (“DE”).
  • etc.

D’autres mécanismes peuvent être également mis en place, qui pourraient influencer la structure des contenus. Je pense par exemple à la mise en place de workflows de validation.E

Dans tous les cas, la souplesse d’AEM et de son module Multi Site Manager permet de s’adapter aux différents cas.

Vous avez des questions, un projet ou tout simplement envie de discuter ?

Contactez-nous !