Design Archives - Page 5 of 5 - Ekino FR

Pendant très longtemps, l’esthétique visuelle a été délaissée au profit de l’ergonomie. Tractinsky explique cette négligence en citant les principes de Vitruve qui sont les suivants :

  • Firmitas : représente la force et la durabilité
  • Utilitas : utilité et le caractère approprié de l’objet
  • Venustas : la beauté.

Le firmitas et l’utilitas étaient très bien appliqués dans tous les domaines touchant l’informatique (au sens global) mais le venustas n’était pas du tout pris en compte pensant que c’était quelque chose de futile et gratuit.

Aujourd’hui, grâce à différentes recherches, nous nous sommes rendus compte que pour l’être humain,** l’esthétique visuelle est un réel besoin**. Elle constitue une *source de plaisir* et influence la vision que nous avons de l’objet qui se situe en face de nous. Plus l’interaction est grande, plus le design visuel doit être travaillé car il affecte d’autant plus les gens. A tel point qu’elle en devient aujourd’hui une extension de soi, dans le but de s’exprimer et de se donner une identité sociale.

C’est tout le concept de la personnalisation. Noam Tractinsky donne pour simple exemple la personnalisation de son fond d’écran d’ordinateur, qui permet de s’approprier l’objet, de le rendre plus beau et donc plus agréable à vivre. Cela a des conséquences indirects sur la personne, comme l’augmentation de la motivation ou la tolérance aux imperfections de l’objet. De plus, une bonne perception de ce dernier à travers l’esthétique peut changer la vision globale qu’on a de celui-ci. Car il est plus simple d’évaluer l’esthétique d’un seul coup d’oeil, que des éléments intrinsèques tels que l’ergonomie ou les fonctionnalités.

En résumé, l’esthétique est importante selon différents points de vue :

Design :

  • L’esthétique est un élément intégral du design.
  • Certains principes d’esthétique et d’ergonomie se rejoignent.

Psychologie :

  • L’esthétique est un besoin humain et est une source de plaisir.
  • L’esthétique est une extension de soi.
  • Les impressions sur l’esthétique sont rapides, durable et conséquente.

Pratique / Commercial :

  • L’esthétique est un attribut différenciant.
  • L’esthétique est convaincante.

Vous pouvez trouver à l’adresse suivante l’article complet de Noam sur le sujet : http://www.interaction-design.org/encyclopedia/visual_aesthetics.html

En conclusion

Etant jeune et ayant étudié le graphisme multimédia, cela ne m’était jamais venue à l’esprit que le design visuel fut un tant soit peu négligé dans le domaine de l’interaction Homme-Machine. Mais il est vrai qu’à la vue de toutes les vieilles interfaces datant d’une trentaine voire une quarantaine d’années, cela ne ressemblait pas à grand chose (http://watchplayread.com/files/2011/07/MS-DOS_125a.jpg). Pourtant grâce à l’évolution des technologies et la volonté de chercheurs et d’artistes, l’association des trois principes de Vitruve (Firmitas, Utilitas et Venustas) a pu se réaliser et construire le design d’interaction que nous connaissons aujourd’hui.

Voir les articles des autres conférence :

(Programme complet des conférences : http://uxday.flupa.eu/programme)

Quelques bulles d’UX

L’expérience utilisateur != L’ergonomie L’expérience utilisateur est trop souvent réduite à l’ergonomie et le côté émotionnel est souvent oublié. La PhotoBox est une boîte, connecté au compte Flickr de l’utilisateur, qui imprime des photos automatiquement. La photo et le moment de l’impression sont aléatoires. Elle est un bon exemple d’expérience utilisateur qui casse les principes […]

Lire la suite de Quelques bulles d’UX

Ces analyses se basaient sur quatre types d’outils de mesure qui étaient :

  • La réponse comportementale

  • La réponse physiologique

  • La réponse expressive

  • La réponse subjective.

Sur cette base, trois temps en sont ressortis lors du parcours client : l’attirance, la séduction et l’attachement.

Ces analyses ont pu démontrer que les émotions se développent plus lorsque le client voit la voiture en vraie plutôt qu’en photo.

NB : Nous avons beaucoup beaucoup (BEAUCOUP) raccourcis le process d’analyse que Nathalie nous a expliqué car très complexe à retranscrire lorsqu’on n’est pas ergonome.

En conclusion

Cette conférence a permis d’avoir un retour d’expérience sur la conception d’un tableau de bord d’un point de vue ergonomique. J’ai pu constaté que le genre d’analyses réalisées par un ergonome est beaucoup plus complexe et ciblé que les analyses que nous utilisons en UX. Notamment dans ce contexte puisque celles-ci ont été effectuées sous l’angle des sciences cognitives.

Voir les articles des autres conférence :

La créativité dans nos métiers du numérique

Au programme, trois jours de talks très orientés design et technique avec notamment deux introductions à Swift et ES2015. La créativité, sujet central de la conférence, joue un rôle considérable dans la quête de l’innovation. Elle est fondamentale pour nos métiers du numérique. Être créatif, c’est simplement être capable d’imaginer puis réaliser un nouveau concept. […]

Lire la suite de La créativité dans nos métiers du numérique