Tech Archives - Ekino FR

Tu as dû le comprendre, chez ekino, chaque collaborateur compte : Ingénieur, Consultant technique, Designer… Après avoir rencontré Caroline, Nicolas, Antoine et Michael, rendez-vous cette fois-ci avec le big boss de l’agence bordelaise, Sébastien Collery. Arrivé en 2009 en tant que stagiaire, Sébastien a.k.a Sabiche pour les intimes a un parcours marqué par une évolution professionnelle constante. Aujourd’hui, Directeur de l’agence ekino Bordeaux, il nous raconte son parcours et son quotidien.

Est-ce que tu peux nous expliquer en quoi consiste ton métier ? 

Sébastien : La vie chez ekino est faite de rencontres et d’échanges tout au long de la journée. Mon quotidien est très tourné autour de réunions avec différentes personnes et clients. Et ce sont ces rencontres qui font avancer les projets, qui font avancer les équipes, et l’agence au global.

Bon, c’est vrai que cette timeline n’est pas hyper détaillée, mais ça te donne une idée de comment Sébastien a gravi les échelons. Avec plus de 12 ans d’expérience (et pas des moindres !) Il a aujourd’hui un rôle transverse sur l’agence d’ekino France en tant que manager technique, et notamment sur le projet Canal+ Groupe. En 2016, il décide de mettre le cap sur sa région natale, le Sud-Ouest et prend la direction de l’agence de Bordeaux. 

Comment résumerais-tu la vie chez ekino Bordeaux ?

Sébastien : Dans l’agence de Bordeaux, on a beaucoup de pôles techniques différents. On a un pôle orienté très PHP, Drupal et Symfony. On a un pôle Java. On a des équipes NodeJS, qui travaillent d’ailleurs sur de beaux projets à la pointe de ce qu’on fait aujourd’hui. On a aussi des équipes Frontend, partagées sur la technologie React et Angular. Et puis professionnellement, on a plein de cérémonials que toutes les méthodologies de gestion de projet peuvent nous amener et qui nous permettent de mieux avancer. 

  • « Bordeaux, c’est une aventure humaine avec plein de gens qui aiment partager des choses ensemble. »

Sébastien : On a cet aspect de management participatif où tout le monde met sa pierre à l’édifice. Tout le monde contribue ! On ne se repose jamais sur nos lauriers, on se remet en question, on se challenge sur nos façons de faire et nos façons de travailler et puis surtout aussi de notre façon de s’amuser. Il y a aussi beaucoup d’amusement, beaucoup de plaisir ! On est très ludique dans notre façon de gérer l’agence ici. 

En plus du côté humain, qui fait partie intégrante de l’ADN d’ekino, ces petits veinards ont la chance de travailler dans un cadre ultra prestigieux. En effet, les bureaux sont situés dans l’Hôtel Fenwick, construit entre 1793 et 1800 pour le 1er consul des Etats-Unis. Une adresse atypique dans le centre de Bordeaux, à l’angle de Cours Xavier Arnozan et Quai des Chartrons.   

  • « Pour nous, la personnalité compte autant que les compétences.»

Si tu as suivi un peu les interviews précédentes, tu as compris qu’on avait un but bien précis en te présentant différentes personnalités d’ekino Bordeaux. Alors, entrons dans le vif du sujet.

Quels types de profils recherchez-vous en ce moment ? 

Sébastien : Aujourd’hui, on a des postes ouverts sur tous les profils de l’agence, sur toutes les technos : Front, PHP, NodeJS ou encore Java. Ce qu’on va chercher chez nos candidats, c’est la capacité de compréhension et d’apprentissage de nos métiers, tout en prenant en compte le niveau de séniorité et d’expérience. Mais également le côté humain; pour nous la personnalité compte autant que les compétences. 

Tu te reconnais dans ces propos ? Tu as envie de nous faire progresser tout en progressant avec nous ? Alors, n’hésite pas à jeter un coup d’œil à nos dernières offres !  

Antoine nous parle de son métier d’Ingénieur Java chez ekino

Le premier rayon de soleil est apparu dès le début de notre conversation avec Antoine. C’est avec énergie qu’il nous raconte ses premiers pas à ekino :  Antoine : Mon 1er contact, c’était avec un des architectes de l’époque du Pôle Java avec un haut niveau d’expertise, et ça été chouette ! J’ai candidaté sans […]

Lire la suite de Antoine nous parle de son métier d’Ingénieur Java chez ekino

Salut Caroline. On va entrer dans le vif du sujet en parlant de ta grand-mère : si tu devais lui expliquer ton poste, qu’est ce que tu lui dirais ? 👵🏻

Caroline : Alors mamie, mon travail, c’est consultante technique. Il s’agit de vulgariser le savoir-faire pour être en capacité de dialoguer avec toutes les parties prenantes du projet. Et aussi bien des experts que des gens plus novices, qui ne connaissent pas le monde du digital. Le but in fine, c’est d’avoir des sites web et applications qui répondent aux besoins clients. 

Normalement à ce stade, sa grand-mère a tout compris, et vous aussi on espère ! Et comme toute grand-mère, elle souhaite savoir si sa petite-fille se plaît dans son travail. 

  • « On ne se prend pas au sérieux mais on est sérieux »

Qu’est-ce qui te fait le plus kiffer dans ton job ? ❤️

Caroline : Avant tout le travail, qui est assez éclectique. Notre quotidien est assez dense et chaque jour est différent, toujours dans une ambiance détendue. On travaille avec des experts, dédiés à des technologies différentes qui vont toujours être disponibles pour n’importe quel sujet. Même sur des choses ultra pointues, ils prennent le temps de nous expliquer les choses et ça nous permet d’apprendre davantage. 

En interne, on a des conférences dans lesquelles les ingénieurs, les consultants techniques ou encore les designers dévoilent un peu les rouages de leurs métiers. Ça nous donne aussi une autre vision du métier qu’on ne connaît pas forcément. On a aussi des formations en interne sur des sujets qui nous concernent un peu tous, ou propres à nos métiers. Le fait aussi d’accompagner et de faire grandir les personnes avec qui je travaille est une des choses que je kiffe le plus. Il faut avoir une grande part d’empathie ! 

Puis une dernière chose : la conception. Le moment où l’on va réfléchir au projet, à comment on va pouvoir le réaliser, ce dont on a besoin pour y arriver, comment on va s’organiser…Là aussi on apprend encore plein de choses, aussi bien sur la partie technique que sur le métier de nos clients. 

  • « Le savoir-être est aussi important que le savoir-faire »

Qu’attendez-vous d’un Cotech ?  🗳

Caroline : La partie expertise est assez importante. Il faut avoir un minimum de connaissances techniques pour pouvoir dialoguer avec les ingénieurs, avec qui on travaille main dans la main mais aussi avec nos clients, qui ne connaissent pas forcément le monde du digital. Il faut savoir qu’on côtoie beaucoup de gens, tout le temps. Il y a un gros pendant savoir-être à avoir pour être consultant technique. Être à l’écoute, avoir de l’empathie et de la patience ! 

Si tu devais résumer ekino en 1 mot ? 

Caroline : Partage. Parce qu’on partage aussi bien nos savoir-faire que lors d’un verre à l’improviste après le boulot. C’est vraiment l’ADN d’ekino ! 

Vous l’aurez compris, le partage et la transmission sont des valeurs fortes chez ekino. Ça permet aux équipes de partager leurs valeurs, leur vision et leur savoir dans l’objectif de les faire grandir ensemble et d’accompagner au mieux les clients. 

Si tu te retrouves dans ce que vient de nous raconter Caroline , envoie-nous ta candidature

Michael nous parle de son métier de Consultant technique chez ekino

Tu peux nous expliquer ce que fait un consultant technique ?  Michael : J’essaie de faciliter le travail de l’équipe. L’objectif est de recueillir un besoin, de pouvoir échanger avec le client, de comprendre techniquement les choses et de pouvoir les transmettre à l’équipe.  Avant cela, Michael nous a confié qu’il travaillait dans une petite […]

Lire la suite de Michael nous parle de son métier de Consultant technique chez ekino
  1. * Sonata est une suite du Bundle Symfony créée par Thomas Rabaix lui même 

Mais comme on n’est pas très forts pour les contes, on a préféré vous raconter la suite de l’histoire à notre manière. Interview. 

Salut Nicolas ! Est-ce que tu peux nous dire ce qui t’a fait choisir ekino ? 🎯

Nicolas : Quand j’ai assisté à la conférence de Thomas Rabaix (anciennement CTO PHP & Front d’ekino France et désormais CTO d’ekino UK) sur Sonata*, j’ai tout de suite compris que l’open source était quelque chose d’important au sein d’ekino. Les projets m’ont tout de suite paru passionnants, j’ai également eu la chance de rencontrer des personnes qui avaient une attitude positive, et ça m’a motivé dans mon choix. 

Comment expliquerais-tu ton métier à ta grand-mère ? 👵🏻

Nicolas : Que ce soit à ma grand-mère ou à n’importe qui d’autre, personne ne comprend vraiment mon métier ! Mais pour vulgariser les choses, je dirai que je m’occupe d’une équipe dans laquelle je dois m’assurer de la bonne garantie technique du ou des projets sur lesquels on travaille. Mon rôle est de tout faire pour que l’équipe grandisse, s’épanouisse et soit meilleure chaque jour. 

Bon normalement, que ce soit sa grand-mère ou encore l’oncle de son père, tout le monde a compris le métier de Nicolas, non ?! Après le plus important, c’est de savoir s’il fait ce métier uniquement pour arrondir ses fins de mois, ou si c’est vraiment un kiff ultime. Alors, verdict : 

Qu’est-ce qui te fait le plus kiffer dans ton job ? ❤️

Nicolas : Ce qui me fait le plus kiffer c’est les différents défis qu’on peut rencontrer et la manière dont on est amené à les résoudre. Pour les résoudre, on fait souvent appel aux différentes expertises présentes chez ekino et ça nous permet d’en apprendre plus. 

  • « Pour moi le crédo, c’est apprendre et si tu t’ennuies à faire les mêmes dev tout le temps, tu n’apprends pas, tu stagnes. Au contraire, quand tu travailles sur de gros projets à forte valeur ajoutée technique, avec de grosses contraintes techniques, tu apprends plein de choses tout le temps. Et c’est ce qui fait que c’est génial ! »

Nicolas :  Il y a pas mal de points transverses et techniques chez ekino comme les ekino day qui sont en fait une réunion de personnes qui se réunissent pour parler de sujets techniques mais aussi de l’ordre de la communication, du travailler ensemble, etc.  

Vous l’aurez compris, l’excellence et la transmission sont des valeurs fortes chez ekino. Ça permet aux équipes de partager leurs valeurs, leur vision et leur savoir dans l’objectif de grandir ensemble et d’accompagner au mieux les clients. 

Mais si on parlait de plaisir aussi ? 

Comment résumerais-tu la vie chez ekino Bordeaux ? 🍷

Nicolas : Ekino Bordeaux c’est plus petit, on se connait vraiment tous. Le fait d’être une plus petite équipe permet d’avoir beaucoup plus de points dans lesquels on est capable de se réunir, de se rencontrer.  On a des points qui s’appellent les TOAST, qui sont des points d’échanges très spécialisés, plutôt orientés technique pour transmettre de la connaissance des projets. Et ensuite, au niveau de l’équipe PHP  en tant que telle, on a également un point PHP, dans lequel on transmet notre humeur du moment mais également des petites choses techniques qu’on a apprises dans la semaine. Puis il  y a d’autres rituels qui sont très sympas, comme le petit-déj du vendredi matin par exemple.

  • « Ekino Bordeaux, c’est un peu comme une famille et c’est ce qui fait que je m’y sens bien »

Nicolas : Il y a vraiment ce côté bienveillant dans tout ce qui a été mis en place : un onboarding spécifique, un suivi spécifique. Tu ne te sens pas perdu, tu as des référents. C’est un management un peu différent lié à la taille de l’agence : plus petit, plus convivial. 

Vous recrutez différents profils en ce moment sur Bordeaux. Qu’est-ce que tu attends d’un candidat qui postulerait chez ekino ? 🗳

Nicolas : Ce je vais attendre c’est de la curiosité et de la passion. On va forcément regarder sa connaissance, son expérience, c’est ce qui va conditionner sa séniorité. Mais c’est surtout en fait sa capacité à être passionné et investi. Ça fait partie des valeurs de l’équipe PHP. Il faut aimer, il ne faut pas simplement être utilisateur, il faut s’investir et montrer que ça transpire la passion. 

Si tu devais résumer ekino en 1 mot ? 

Nicolas : Challenge. Parce que les sujets qu’on nous donne ne sont pas simples. Il y a beaucoup de contraintes techniques, de prises de position et de prises de risque. Il faut être armé ! 

En 1 émoticône ? 

😃 : on sourit beaucoup ! 

Alors, tu te reconnais dans ce que Nicolas vient de te raconter ? Si oui, envoie-nous ta candidature

Aude Planchamp, Ingénieure Front chez ekino vous présente sa formation TypeScript

TypeScript est un langage de programmation créé par Microsoft en 2012 et très adopté aujourd’hui dans les framework web. En tant que superset de JavaScript, il constitue une alternative fiable avec des nombreux avantages : 🤓 Il détecte des erreurs dès la transpilation ⛑ Il améliore l’expérience développeur 📚 Il permet une auto-complétion pertinente et […]

Lire la suite de Aude Planchamp, Ingénieure Front chez ekino vous présente sa formation TypeScript

C’est sans surprise que le marché du mobile a largement explosé en 2020. La pandémie de la covid-19 a été un accélérateur, rendant le mobile encore plus indispensable dans notre quotidien. Preuve en est, ce ne sont pas moins de 111 milliards de dollars qui ont été déboursés “in-app” par les consommateurs, soit une augmentation de 30% par rapport à 2019 !

Dans ce contexte, les entreprises n’ont pas d’autres choix que de s’adapter au plus vite au risque de voir leur business menacé. Dans un monde où les distanciations sociales se font de plus en plus ressentir, la nécessité d’être encore plus proche de leurs clients est devenue une priorité pour les entreprises. Et quoi de mieux qu’un smartphone sur lequel les Français passent en moyenne 4H20 pour être au plus près d’eux ? Comment le projet d’une application mobile peut répondre aujourd’hui aux besoins des utilisateurs ? Quels sont les KPIs à surveiller et comment le faire ? Les choix technologiques ?

Lucas Lampietti, CTO Mobile chez ekino, vous donne les clés pour améliorer la performance d’un projet d’application mobile. Entretien.

Pourquoi TypeScript ?

Chacune de ces personnes va avoir sa propre expérience vis-à-vis d’un nouveau langage et ses propres objectifs (mais bien sûr souvent partagés). Certains vont se concentrer sur l’amélioration de l’expérience développeur, d’autres sur la livraison d’un site avec le moins de bugs critiques en production. D’autres vont prendre en considération des problématiques de recrutement de […]

Lire la suite de Pourquoi TypeScript ?

This publication is also available in english.

“Expérience”. C’est un mot clé qui nécessite une grande réflexion et de solides connaissances pour adopter un comportement judicieux et délivrer des fonctionnalités uniques. Chez ekino, nous aimons prendre des mesures progressives pour améliorer les processus ou les flux de travail de nos clients.

Aujourd’hui, il s’agit d’améliorer l’éditeur Contentful par défaut. Améliorer l’expérience globale et optimiser l’utilisation de ce super outil. Contentful est un CMS headless dont nous aimons la solution, et qui fonctionne simplement et en autonomie.

Mais comme toute solution, rien n’est parfait ! Notre principale critique porte sur le manque de personnalisation de l’interface utilisateur du back-office. Ne vous méprenez pas, c’est un point sensible de tout CMS (headless). La bonne nouvelle, c’est que Contentful permet de créer des éditeurs dédiés.

L’éditeur avancé pour Contentful

Nous avons créé un éditeur pour améliorer l’expérience des formulaires de saisie. Vous pouvez organiser les entrées en groupes dans des onglets, ajouter des sections repliables et masquer/afficher les entrées en fonction des valeurs des champs sélectionnés. La solution est facile à installer grâce aux points d’entrée de l’extension Contentful.

Voici quelques exemples…

2020 11 20 - Contentful Editor Tabs
2020 11 20 - Contentful Editor HideShow

Ces petites options de regroupement rendent l’organisation des formulaires beaucoup plus claire pour l’utilisateur final, mais ont également un effet bénéfique sur l’optimisation de l’utilisation de Contentful.

Optimiser les usages de Contentful

Il est maintenant possible d’avoir des champs conditionnels afin de gérer des mises en page complexes comme un article ou une page.

Imaginons un type de contenu générique Fragment qui sert de support pour les différentes options possibles afin de restituer l’information. Au lieu d’avoir 10 types de contenu pour chaque module qui peuvent être affichés sur une page, vous pouvez avoir un type de contenu et un rendu de formulaire différent en fonction du genre. Cela est très utile pour optimiser les usages de Contentful.

Si nous avons mélangé cette fonctionnalité avec l’éditeur Rich Text, il est maintenant très facile de créer des pages avec des fragments personnalisés et réutilisables sur une page avec une expérience utilisateur améliorée. L’autre effet intéressant est que lorsqu’un utilisateur veut changer la représentation visuelle d’un fragment, par exemple de la bannière Hero à Large Text, l’utilisateur n’a pas à recréer une nouvelle entrée, il lui suffit de cliquer sur modifier pour changer le format, ajuster le texte et enregistrer.

2020 11 20 - Contentful Editor Fragment

L’éditeur actuel est en bêta fermée.

Passwords are boring

Boring to find, boring to memorize, boring because they should be unique, and because eventually, we never know why those stupid forms are yelling at us. But it’s necessary Security is not about living underground or having a fortress to protect your Tinder account. Remember the joke: “If a bear attacks you and your friend, […]

Lire la suite de Passwords are boring