01/03/2022 6 Minutes read

"Ma vie chez ekino" : Christian Kollross, ingénieur PHP, nous partage son expérience

Ingénieur PHP chez ekino Paris Christian Kollross nous raconte son parcours, de ses premières expériences en tant que développeur à son arrivée à l'agence en 2018. Son adaptation à la France étant originaire d'Allemagne, le sens de son travail, et enfin son expérience en tant que collaborateur chez ekino ; découvrons ce qu'il avait à nous dire. 

My french life at ekino avec Christian Kollross

Qui es-tu ?

Je m’appelle Christian, j’ai 38 ans, et je suis développeur logiciels.

D’où viens-tu ?

Avant de m’installer en France, je vivais dans une petite ville près de Würzburg, en Allemagne, dans le district de Basse-Franconie. Cette région du nord-ouest de la Bavière est surtout connue pour son vin, et est donc probablement la partie la moins bavaroise de la Bavière.

Que fais-tu aujourd’hui ? En quoi consiste ton travail ?

J’ai étudié le développement au sens large et je me suis spécialisé dans le développement web pendant presque toute ma vie professionnelle. Mon travail ne consiste pas à rendre les sites web plus « beaux » mais à leur faire faire ce qu’ils sont censés faire, principalement du côté serveur. Lorsque vous saisissez des données sur un site, quelqu’un doit codifier la manière dont ces données seront stockées et ce qu’il en adviendra ensuite. Voilà ce que je fais.

Quelles études as-tu faites ? As-tu eu d’autres expériences professionnelles avant ekino ? Si oui, quel était ton poste ? Dans quel secteur travaillais-tu avant de rejoindre ekino ?

Après le lycée, j’ai suivi un apprentissage sur 3 ans en tant que développeur dans le cadre d’un programme de formation axé sur l’acquisition de compétences professionnelles pour se préparer au métier de développeur. Vous travaillez et apprenez dans une entreprise, à l’exception de 6 x 2 semaines par an où vous allez à l’école pour vous former et apprendre les bases. 

Après un total de 5 ans dans cette entreprise IT spécialisée dans l’assurance, j’ai entamé un diplôme en informatique à l’université des sciences appliquées de Würzburg, avec une spécialisation en « solutions mobiles » lors de ma dernière année.

Pendant mes études, j’ai travaillé pour une petite entreprise d’assurance en tant que l’un des deux développeurs web internes, où je me suis occupé de deux applications web, en re-développant l’une d’elles à partir de zéro. Travailler en interne dans une petite entreprise signifie que vous êtes responsable de presque tout, du serveur sur lequel tourne votre application à la conception visuelle de l’application.

Qu’est-ce qui t’a amené à venir vivre en France ?

Dès la fin de ma scolarité en Allemagne, j’ai voulu maintenir mon niveau de français et consolider mes connaissances acquises à l’école. Il aurait été dommage d’investir 5 ans de ma vie dans quelque chose pour finalement le laisser tomber.

J’ai donc essayé de pratiquer la langue au cours de quelques vacances, ce qui ne me donnait que peu d’occasions. La cerise sur le gâteau a été un voyage avec mon école – une semaine en Normandie pour faire un jeu de simulation d’entreprise avec des étudiants de l’IUT de Caen. Les étudiants ont bien répondu aux clichés sur les français car ils étaient en grève à ce moment-là, et je n’ai donc pu échanger qu’avec le professeur qui nous a fait visiter cette belle ville.

En 2016, j’ai commencé à participer au projet de jumelage entre mon village et une petite ville au nord de Paris, où j’ai assisté à la cérémonie de signature. Lors de notre visite suivante en 2017, nous avons fait une visite guidée de Paris. Quelques semaines plus tard, je me suis rendu compte que, parlant anglais et français, je pouvais travailler presque partout. Comme à Paris, par exemple. Après une recherche rapide sur le forum d’échange préféré de tous les développeurs, j’ai trouvé une offre intéressante, et à partir de là, le processus a simplement suivi son cours.

Pourquoi avoir choisi ekino plutôt qu’une autre entreprise ? Qu’est-ce qui t’a attiré chez ekino ? 

Le hasard a joué un grand rôle, bien sûr, mais le fait d’avoir trouvé l’offre d’emploi sur une plateforme en laquelle j’avais confiance m’a aidé. Ensuite, toutes les étapes du processus de candidature se sont mises en place. En fin de compte, je devais tenter l’aventure, et je ne l’ai jamais regretté depuis.

Ça fait longtemps que tu es ici. Qu’est-ce qui t’a fait rester ? 

Paris a joué un rôle important, bien sûr. Venant d’une petite ville, il y a tellement de choses à voir ici, et à proximité. Si je veux aller quelque part après le travail, je prends la ligne 3 dès la sortie du bureau et en une demi-heure je peux être à Notre-Dame.

Et puis il y a ekino, qui à chaque fois a été juste… raisonnable. Pas de politique de bureau farfelue, pas d’attentes irréalistes, et en même temps toujours la bonne dose de défi.

Je travaille avec une équipe de collègues jeunes et drôles à qui vous pouvez parler et poser des questions si vous ne comprenez pas quelque chose, que ce soit à cause de la langue ou parce que certaines spécifications ne sont pas claires. Je pense que c’est l’une des caractéristiques les plus importantes pour un bon environnement de travail.

Qu’as-tu appris chez ekino ? Professionnellement ? Personnellement ? 

Avant ekino, j’étais déjà organisé et minutieux dans mon travail, mais je n’avais pas encore appris la valeur (ou eu le temps) d’un bon framework propre et flexible comme Symfony combiné à un système CI/CD bien construit. C’est beaucoup de travail de mise en place des outils, mais la qualité du code, la réduction de la charge de travail et les tests automatisés en valent vraiment la peine.

C’est également un plaisir de travailler avec un groupe de développeurs ayant un large éventail de compétences, ce qui permet l’échange et le progrès constant. Et puis, bien sûr, il y a les différences de langue et de culture, à commencer par le changement de disposition des claviers et l’apprentissage des jeux de mots français.

Je me souviens de ma première visite. Tous mes nouveaux collègues disaient « enchanté » et il m’a fallu beaucoup trop de temps pour comprendre que je devais répondre par « enchanté » aussi. Ce mot m’était familier, mais pour mon cerveau allemand, il était entièrement réservé aux scènes de films un peu ringardes et surjouées.

Il est plus difficile de juger de l’impact de l’entreprise sur moi à un niveau personnel, car je passais également d’une petite ville de quelques milliers d’habitants à un Paris de 2,2 millions d’habitants. Néanmoins, l’alternance naturelle entre les phases de remise en question et d’assimilation des nouvelles connaissances m’a vraiment aidé à grandir et à apprendre.

En tant qu’Ingénieur PHP, quelle est ta place chez ekino ? Quels sont les projets sur lesquels tu as travaillé / travaille actuellement ? 

Chez ekino, je ne suis pas un développeur « full stack », mais mon travail est quand même assez varié. Il va du développement front fonctionnel (sans conception design) à la gestion des conteneurs Docker et à l’intégration continue, en passant par mes compétences de base en PHP.

Au cours d’une journée « normale », je reçois des tickets de nos consultants techniques pour de nouvelles fonctionnalités ou des bugs dans une application. J’implémente la fonctionnalité ou je trouve l’origine du bug et je crée une merge request qui introduit des changements dans le code. Une partie importante de ce travail consiste à comprendre exactement les demandes et à poser des questions si quelque chose n’est pas clair ou risque d’entrer en conflit avec le reste du système. Un ou deux collègues examinent les changements que je propose, donnent leur avis et, lorsque tout est bon, les changements sont intégrés dans le codebase.

Grâce à cette expérience, j’estime également le temps nécessaire à la mise en œuvre d’une nouvelle fonctionnalité afin que nos consultants techniques puissent planifier à l’avance.

Pendant environ 3 de mes 4 années chez ekino, j’ai travaillé sur une application qui gère les leads (demandes des clients pour acheter ou tester une voiture) pour Škoda France. D’autres projets incluent un site d’entretien des véhicules pour Volkswagen et un portail d’investissement pour Carmignac.

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à une personne d’un autre pays qui souhaite se lancer comme toi ? 

Tout d’abord : parlez la langue. Vous n’avez pas besoin d’avoir un niveau de langue maternelle, mais vous devez être capable de communiquer dans votre travail, même si vous commencez avec beaucoup de « le truc qui fait .. » pour remplacer les mots manquants.

J’ai commencé à participer à un meeting hebdomadaire organisé par « MyLanguageExchange » (sans forcément savoir que j’allais venir habiter en France) pendant environ un an, pour remettre mon français à niveau (et mon anglais). Cela m’a certainement aidé à obtenir le poste et à mieux me débrouiller une fois sur place.

Rassemblez aussi le plus d’informations de base possible sur la France, et identifiez quels sont les documents dont vous avez besoin, ce qu’il advient de l’argent que vous avez versé pour votre retraite, etc.

Et enfin, soyez prêt à réapprendre beaucoup de choses que vous pensiez savoir en tant qu’adulte. Vous aurez parfois l’impression d’être un enfant de 6 ans qui ne connaît pas les mots de base, du mal à commander du pain ou à savoir quoi acheter dans un supermarché. S’installer dans un pays dont la langue est étrangère signifie faire des erreurs, ce qui met certains adultes mal à l’aise. Relevez le défi !

Contact

Vous avez des questions sur ekino, vous souhaitez connaître nos offres d'emploi actuelles ou vous voulez tout simplement discuter ?

Contactez-nous

Lire plus d’articles

  • 6 Minutes read par Fy Rajaona

    Développeur en temps de COVID-19

    Lire la suite